5 plantes qui assainissent l’air

Saviez-vous que les plantes d’intérieur contribuent à purifier l’air de nos maisons ? Nous savons depuis longtemps que les plantes d’intérieur améliorent notre humeur et réduisent les niveaux de stress, mais l’amélioration de la qualité de l’air est un avantage supplémentaire ! Découvrez les meilleures plantes d’intérieur purificatrices d’air.

Pendant les mois les plus froids, nous avons passé beaucoup de temps à l’intérieur. Il est évident qu’un air intérieur sain est une priorité absolue. Sans une bonne ventilation, il ne faut pas longtemps pour que les polluants intérieurs atteignent des niveaux malsains. 

Plantes qui assainissent l'air d'un salon cosy

Les polluants intérieurs se présentent sous deux formes principales :

  • Les particules telles que la poussière, les spores de moisissure et le pollen.
  • Les composés organiques volatils (COV). Les COV sont des gaz libérés par les peintures, les tissus, les papiers peints, les moquettes, les plastiques et les solvants que l’on trouve couramment dans la plupart des maisons. Même les produits chimiques ménagers tels que l’eau de Javel, l’ammoniac, les détergents, les cires pour meubles, les nettoyants pour tapis et les boules antimites dégagent des gaz nocifs.

Les filtres mécaniques ou électrostatiques peuvent être efficaces pour piéger les particules, mais à moins de supprimer la source, il est difficile d’éliminer complètement les produits chimiques en suspension dans l’air.

Quel est le rapport entre les plantes et l’air intérieur ? 

Rappelons quelques notions de botanique de base : les plantes absorbent le dioxyde de carbone (Co2) et libèrent de l’oxygène (O2), qui est utilisé par tous les humains et les êtres vivants pour respirer. À l’extérieur, la plantation d’arbres fait appel à ce concept pour compenser les effets de la pollution atmosphérique. Alors, les plantes d’intérieur feraient-elles la même chose avec l’air intérieur ?

En 1989, une étude de la NASA sur l’air pur a testé 19 espèces différentes de plantes pour voir si elles étaient efficaces pour purifier l’air. Les chercheurs ont constaté qu’en 24 heures seulement, les feuilles et les racines des plantes éliminaient jusqu’à 87 % du formaldéhyde, du benzène et du trichloréthylène de l’air, tandis que l’oxygène était restitué dans la pièce. En résumé, les plantes d’intérieur ordinaires à faible luminosité absorbaient les toxines et contribuaient à purifier l’air !

… Du moins, c’est ce que nous pensions. Une étude de 2019 du Journal of Exposure Science & Environmental Epidemiology a conclu que l’effet des plantes d’intérieur sur les niveaux de COV à l’intérieur a été un peu exagéré. Si elles purifient effectivement l’air, elles le font à un rythme si lent que cela n’a pas beaucoup d’impact au final.

Chaque petit geste compte ! Et, franchement, il n’est pas surprenant que certaines plantes d’intérieur purifient l’air. 

Voici quelques-unes des meilleures plantes d’intérieur qui purifient l’air :

1. Le philodendron

Un philodendron dans un pot suspendu

Les philodendrons, l’une des plantes d’intérieur les plus populaires, sont également d’excellents purificateurs d’air et éliminent les gaz formaldéhyde de l’air. De plus, ce sont des plantes pratiquement à l’épreuve des balles, avec des vignes grimpantes à croissance rapide et de jolies feuilles en forme de cœur. Elles peuvent supporter le plein soleil ou l’ombre si elles sont arrosées régulièrement. Les philodendrons à feuilles de cœur, les philodendrons selloum et les philodendrons à oreilles d’éléphant sont les meilleurs purificateurs d’air. Cette plante se pose généralement sur un support adapté pour garder une belle image de votre décoration d’intérieur

2. Le lierre anglais

Une jardinière plantée de Hedera helix

Le lierre anglais (Hedera helix) est une plante populaire, rustique et facile à cultiver. Il élimine la plupart des polluants. Il n’est pas difficile en matière de lumière et peut survivre du soleil à l’ombre. Le lierre n’aime pas les températures élevées et préfère rester au frais. Gardez-le humide et vaporisez les feuilles chaque semaine pour décourager les tétranyques. 

3. La plante araignée 

 Les plantes araignées (Chlorophytum comosum) sont de puissants purificateurs d’air capables d’éliminer le formaldéhyde, un gaz émis par la fumée de cigarette, le nettoyage à sec, les moquettes synthétiques, le vernis à ongles, etc. Les plantes araignées éliminent également le monoxyde de carbone que l’on peut trouver dans les pièces équipées de cheminées ou de poêles. Heureusement, les plantes araignées sont très faciles à cultiver et à entretenir. Il suffit de les garder humides dans un endroit semi-ensoleillé ou ombragé pour qu’elles prospèrent.

4. Le lis de la paix

C’est une belle plante avec une jolie fleur blanche qui se développe bien dans des températures intérieures moyennes. Les lis de la paix sont connus pour nettoyer l’air des alcools, de l’acétone, du trichloréthylène, du benzène et du formaldéhyde. Gardez-le humide dans un endroit semi-ombragé.

5. La bromélia

Fleur de Bromélia

Les broméliacées remportent une étoile d’or pour avoir nettoyé la plupart des polluants. Elles libèrent de l’oxygène et éliminent les polluants atmosphériques la nuit pendant que vous dormez ! Ces jolies plantes aux fleurs éclatantes et au feuillage vert s’accommodent bien de la lumière solaire indirecte ou de l’éclairage fluorescent des bureaux. Cette plante tolérante à la sécheresse n’a pas besoin de beaucoup d’entretien, mais elle risque d’avoir des racines pourries si vous l’arrosez trop ou si vous ne lui assurez pas un bon drainage.

Parmi les autres plantes d’intérieur qui purifient l’air, citons les fougères de Boston, l’aloe vera et l’oiseau de paradis.

Il n’est cependant pas nécessaire de transformer votre maison en jungle : dans une maison avec des plafonds de 2 à 3 mètres de haut, une ou deux plantes par mètre carré de surface au sol suffisent. Les racines et les micro-organismes du sol jouent un rôle aussi important que les feuilles. Les plantes doivent donc être placées dans des pots de 15 à 20 centimètres de large, la surface du sol étant exposée à l’air. L’absorption de toxines ne semble avoir aucun effet négatif sur les plantes étudiées. Les recherches montrent qu’elles métabolisent en toute sécurité les composés en les décomposant en carbone, eau et sels inoffensifs.

Nous nettoyons nos maisons de la saleté, alors pourquoi ne pas nettoyer l’air, surtout si c’est aussi simple que d’ajouter quelques plantes d’intérieur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.