La maîtrise de la consommation en eau d’une maison passive

La maison passive est un habitat pour lequel la dépense énergétique a été optimisée pour être réduite au strict minimum. Toutefois, on ne devient pas propriétaire d’une maison passive uniquement dans le but de réduire sa facture d’énergie. Cette démarche inscrit dans une philosophie de vie qui vise à réduire son impact sur l’environnement. De fait, il peut être bon également de repenser sa consommation en eau, une ressource précieuse et limitée.

Eau potable : une ressource précieuse mais pas inépuisable

Si ce n’est pas encore une évidence pour tout le monde, la maîtrise de sa propre consommation en eau potable est un enjeu de plus en plus important. En effet, il ne faut pas perdre de vue que cette ressource est limitée et non renouvelable. En raison du réchauffement climatique, celle-ci pourrait donc se raréfier sur le territoire français. Les derniers étés ont d’ailleurs démontrés de nombreuses tensions dans certaines régions, y compris au nord de la Loire.

La construction d’une maison passive est donc une belle opportunité pour les futurs occupants des lieux d’optimiser également leur consommation en eau du robinet. Cela peut par exemple passer par l’adoption de geste éco-responsables mais également par l’installation d’un équipement en plomberie adapté.

Cuve enterrée pour récupérer et exploiter les eaux pluviales

Avant toute chose, il est essentiel de se faire conseiller par un plombier en plomberie qui soit spécialisé en solutions et sanitaires économiques en eau potable. S’ils étaient peu nombreux il y a encore 10 ans, aujourd’hui, leur nombre croit rapidement.

Sur le marché, les solutions pour réduire sa facture sont nombreuses. Parmi toutes celles qui sont envisageables, la plus efficace est probablement la mise en place d’un double circuit d’alimentaion. Une telle installation n’est toutefois possible qu’au moment de la construction du bâtiment. Elle doit donc faire partie intégrante du projet.

L’objectif est d’utiliser une source en eau qui soit différente de celle disponible au robinet. Celle-ci peut provenir d’un puits, mais c’est peu fréquent ou d’une cuve de récupération d’eau de pluie qui est enterrée. Dans ce cas, la toiture sert à récupérer le précieux liquide qui est filtrer et stocké sous terre. La cuve est dotée d’une pompe électrique qui permet d’alimenter en général les toilettes et un robinet dédié à l’arrosage du jardin ou au nettoyage de la voiture par exemple.

Lors de l’installation de la plomberie, le professionnel déploie deux réseaux parallèles. Une vanne permet de choisir le type d’alimentation pour les WC, de manière à pouvoir basculer sur le réseau classique quand la cuve est vide.

Sanitaires et équipements économes

L’entreprise de plomberie que vous avez choisie peut également vous proposer toutes sortes d’équipements visant à réduire votre consommation. Cela va de la pomme de douche aux wc dernière génération qui consomment jusqu’à moitié moins qu’un modèle d’entrée de gamme, en passant par une robinetterie type mitigeur.

Autant d’équipements sanitaires qui peuvent être intéressants si vous souhaitez vous engager  dans une démarche éco responsable sur le long terme. Le mieux est d’en parler avec votre plombier ou votre installateur en sanitaires. Il est le plus à même de vous proposer des solutions adaptées à votre budget et à votre besoin.

Des gestes au quotidien pour un engagement durable

Une famille composée de deux adultes et de deux enfants consomme en moyenne 120 m3 d’eau chaque année. La facture est donc souvent élevée pour de nombreux foyers. Pour l’alléger tout en faisant quelque chose pour la planète, il suffit au quotidien d’adopter des gestes simples comme :

Plantes du jardin arrosées à l'aide d'un arrosoir/
Utilisez un arrosoir pour abreuver les plantes du jardin permet d’économiser de l’eau
  • prendre une douche plutôt qu’un bain, ce qui permet à chaque fois ne pas utiliser 70 à 100 litres d’eau ;
  • faire installer par une entreprise de plomberie des éléments comme une pomme de douche mousseuse, des embouts mousseurs pour tous les robinets, des mitigeurs plutôt que des systèmes d’ouverture classique ou encore des réducteurs de débit ;
  • réutiliser l’eau de rinçage des fruits et légumes par exemple pour arroser votre jardin ou nettoyer votre voiture ou votre terrasse ;
  • employer systématiquement un arrosoir plutôt qu’un tuyau ;
  • laver son véhicule avec une éponge plutôt qu’au jet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.