Quel système de récupération d’eau de pluie choisir selon vos besoins ?

Économiser la ressource en eau tend à devenir un enjeu significatif en France. Or, chacun peut y contribuer à sa hauteur. Collecter les eaux qui tombent sur le toit de l’habitation fait partie de ces gestes accessibles au plus grand nombre. L’équipement de votre maison avec un système de récupération d’eau de pluie nécessite alors de connaître vos besoins. 

Quelles utilisations à l’eau de pluie allez-vous faire ?

Même si l’eau de pluie est de bonne qualité, elle ne répond pas à toutes les caractéristiques de l’eau potable. Un système de récupération d’eau de pluie ne peut donc pas servir à n’importe quel usage. Il existe d’ailleurs une réglementation qui définit les possibilités d’utilisation de l’eau récupérée sur les toits des habitations.

À la fois pour respecter les contraintes légales et préserver votre santé, vous pouvez utiliser l’eau pluviale principalement pour :

  • L’arrosage de vos plants, plantes, fleurs, pelouse…
  • Le nettoyage de vos véhicules, matériels de jardin, sols intérieurs… 
  • Le fonctionnement des WC
  • Le lavage du linge en machine et à la main

Quel volume prévoir au système de récupération d’eau de pluie ?

En tenant aussi compte des possibilités de collecte (surface de toiture, pluviométrie…), vos usages vont vous permettre de déterminer vos besoins en matière de volume de cuve d’eau pluviale. Pour ce faire, il faut avoir en tête les niveaux de consommation moyens liés aux différentes utilisations.

  • Pour arroser vos plantations, il vous faut compter entre 15 et 20 litres par m² en moyenne avec des variations importantes selon la saison et le type de plants. 
  • Pour nettoyer une voiture, il faut quelque 200 litres d’eau en moyenne, mais bien moins si vous le faites avec une simple éponge. 
  • Pour alimenter une chasse d’eau avec votre système de récupération d’eau de pluie, vous pourrez faire des économies substantielles de plus de 2.400 litres par mois pour une famille de 4 personnes.
  • Pour faire la lessive avec votre eau pluviale, vous pourrez utiliser au minimum 970 litres d’eau potable de moins par mois par foyer. 

En additionnant tous les calculs selon vos besoins, vous allez déterminer un volume de cuve qu’il vous faut.

Quel type de cuve d’eau choisir ?

Selon vos besoins en matière d’usages et de volume, certains dispositifs sont plus adaptés. Il faut alors choisir entre 3 types de système de récupération d’eau de pluie.

Le bac à eau de pluie à poser 

Il s’agit de la solution la plus courante. Elle consiste en l’installation d’une cuve en bas d’une gouttière. L’eau est le plus souvent récupérer au moyen d’un robinet placé à la base. 

Bac à eau de pluie à poser de 1000 litres
Cuve à eau à poser de 1 m3

Le récupérateur extérieur est l’option la moins coûteuse et la plus simple à installer. Elle convient surtout aux besoins limités en volume. Si vos besoins sont inférieurs à 1.000-1.500 litres, elle est à privilégier. Cela correspond souvent à une utilisation pour arroser le jardin et nettoyer les voitures.

Le système de récupération d’eau de pluie enterré

Ce dispositif est directement enterré dans votre jardin. Un système de pompage permet d’alimenter différents appareils, tels que l’arrosage automatique, les toilettes et la machine à laver. 

La citerne enterrée est plus complexe et plus coûteuse à installer. Elle nécessite un terrassement et des conditions spécifiques de configuration de votre terrain. Les volumes de stockage peuvent être bien plus élevés que pour la cuve à poser : de 1.000 à 10.000 litres pour les modèles les plus courants. 

Tractopelle sur un chantier d'enfouissement d'un système de récupération d'eau de pluie
Travaux de terrassement pour enterré un système de récupération d’eau de pluie

Les cuves enterrées permettent tous types d’usage de l’eau. Elles sont à privilégier pour les besoins les plus importants. 

La citerne souple de collecte des eaux de toiture

Le système de récupération d’eau de pluie souple est une solution moins répandue, mais en développement. Elle s’installe à l’extérieur, poser sur le sol, branchée à une gouttière. L’eau récupérée est ponctionnée au moyen d’une pompe électrique. 

Ces dispositifs présentent des volumes importants jusqu’à 30.000 litres. Ils sont adaptés à toutes les utilisations de l’eau de pluie. Ces citernes sont moins chères que les modèles à enterrer, mais plus onéreuses que les cuves à poser. 

Elles présentent l’inconvénient de devoir occuper un espace important de votre jardin et de ne pas être très esthétique. Aussi, elles sont à envisager si vous pouvez les occulter.

Vos besoins vont largement déterminer quel dispositif de récupération d’eau pluviale il vous faut. Votre budget vous aidera ensuite à définir le meilleur modèle pour vous. Cet équipement est la meilleure option pour faire des économies significatives et rendre votre maison plus durable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.