Guide de la maison à énergie positive

La maison bepos a de plus en plus le vent en poupe de nos jours. En effet, nous ne pouvons plus nier l’importance de prendre soin de notre environnement si nous voulons espérer voir nos enfants évoluer sur une planète habitable. 

Pour cette raison, il est important de limiter au maximum notre consommation énergétique dans notre vie quotidienne. Il est aussi préférable de privilégier les énergies vertes aux dépens des énergies fossiles. 

Pour répondre à cet enjeu majeur, il est primordial de revoir la consommation énergétique de nos habitations. C’est pourquoi, la maison bepos pourrait être une solution d’avenir quant au défi de construire des bâtiments plus verts. Bien que la première maison du genre fut construite en France en l’an 2000, il reste encore tout à faire pour espérer voir l’ensemble de la population habiter un logement à énergie positive.

Pourquoi opter pour une maison bepos ?

Qu’est-ce qu’une maison bepos ?

Les bâtiments bepos sont des infrastructures qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Le bilan énergétique global de ces dernières est ainsi positif sur le plan thermique et électrique. 

Ce genre de maison à énergie positive utilisent des technologies qui permettent de créer de l’énergie. Aussi, elles utilisent des éléments naturels et environnementaux pour limiter la consommation énergétique.

Soyez acteur de la transition écologique

Aujourd’hui, l’économie d’énergie est un enjeu majeur de la société. Pour cette raison, opter pour une maison bepos, c’est opter pour une habitation qui non seulement permet de moins consommer d’énergies fossiles, mais qui, en plus, crée de l’énergie verte. Pour ce faire, ces habitations sont, en général, dotées d’éoliennes ou de panneaux photovoltaïques, pour ne citer qu’eux.

Gagnez de l’argent grâce à la maison bepos

L’avantage d’une maison à énergie positive est que, d’une part, elle vous permet d’économiser de l’argent en limitant votre consommation énergétique. D’autre part, elle permet également de revendre l’énergie en surplus. C’est une rentrée d’argent supplémentaire qui permet d’arrondir les fins de mois.

Utilisez des matériaux naturels

Le but d’un tel projet reste de préserver l’environnement en réduisant la consommation énergétique mais aussi en utilisant un maximum de matériaux naturels qui permettent de limiter l’impact environnemental de la maison. 

Pour ce faire, il n’est pas rare de voir des toits végétalisés sur ce genre d’habitation. Cela permet de mieux isoler la maison des intempéries. En outre, il est tout à fait possible d’utiliser des massifs de végétaux placés à proximité d’une baie vitrée. Ainsi, l’été, les feuilles de ces arbres empêchent les rayons du soleil de chauffer l’intérieur du bâtiment. En revanche, en hiver, grâce à la chute des feuilles, les rayons du soleil réchauffent l’intérieur de la maison.

Comment obtenir une maison bepos ?

Architecture pensé pour minimiser la consommation énergétique

Afin de limiter la consommation énergétique d’un bâtiment, il est important de réfléchir à son implantation. En effet, selon l’environnement dans lequel la maison prendra place, il est judicieux d’utiliser les éléments naturels aux services de l’ergonomie de la maison. Par exemple, une habitation implantée dans une région venteuse pourra se voir octroyer une petite éolienne afin de produire de l’énergie électrique à partir des mouvements d’air.

Aussi, il faut concevoir la maison pour éviter que la chaleur ambiante de cette dernière ne s’évade trop facilement. C’est pourquoi, il est important de limiter les ponts thermiques et les joints au niveau des menuiseries. De plus, les doubles voire triples vitrages, les sas d’entrée et les matériaux à fortes caractéristiques isolantes sont autant de procédés qui renforcent le maintien de la température ambiante.

Utiliser des appareils à faible consommation

Toujours dans le but de limiter sa consommation énergétique, la maison bepos doit être équipée d’appareils électroniques classés au moins A. De somme, les systèmes d’éclairages doivent être choisis en fonction de leur consommation. Les leds sont aujourd’hui les éclairages les plus économiques en électricité.

Une bonne ventilation

Un bon système de ventilation va permettre de mieux aérer l’espace de vie. En effet, une maison trop isolée manque souvent de renouvellement d’air. De ce fait, l’air ambiant est moins sain. Néanmoins, en utilisant un système de VMC à double flux, nous remédions en partie à ce problème. De plus, ce système permet une meilleure répartition de la chaleur au sein de la maison. Aussi, il évacue l’air froid l’hiver et l’air chaud l’été.

Comment chauffer une maison bepos ?

Utiliser l’énergie solaire passive

Allier chauffage et faible consommation énergétique est un challenge de taille. Pour répondre à ce défi, il est nécessaire d’utiliser les éléments naturels environnants. C’est pourquoi, l’énergie solaire passive consiste à utiliser les rayonnements naturels du soleil pour chauffer l’intérieur de la maison.

Pour ce faire, les ouvertures vitrées orientées plein sud ou sud-est permettent de réchauffer l’atmosphère de la maison. De ce fait, la chaleur envahit naturellement l’espace de vie.

De surcroît, les matériaux ayant de fortes caractéristiques de convection naturelle permettront de répartir la chaleur captée dans l’ensemble du bâtiment. Par exemple, l’inertie de la brique, de la pierre ou du béton permet de capturer la chaleur et de la diffuser pendant longtemps.

Utiliser l’énergie solaire active

L’énergie solaire active consiste à utiliser l’apport énergétique des rayons du soleil afin de faire fonctionner des appareils. En effet, les panneaux solaires captent l’énergie solaire et la transforment en énergie électrique. Ainsi, cette électricité permet de faire fonctionner une pompe à chaleur, un système de chauffage électrique ou un système de ventilation de type VMC.

Quels sont les inconvénients de la maison bepos ?

Un investissement financier important

Les matériaux utilisés pour la construction d’une maison à énergie positive demandent un budget conséquent. De plus, le matériel électroménager basse consommation est souvent très cher. L’installation d’un chauffage économique de type pompe à chaleur l’est également. En bref, plus les matériaux sont performants, plus il est probable que les tarifs grimpent également.

Pour ces raisons, le prix d’une maison bepos avoisine les 2000 euros par m2 en moyenne. 

Une production pas toujours écologique

Si une fois implantée, la maison produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Les coûts énergétiques des travaux ne respectent pas la même logique.

Aussi, dans un souci de performance, les matériaux utilisés pour l’isolation sont parfois fabriqués à partir de matières premières peu écologiques telles que le pétrole. En outre, les panneaux solaires photovoltaïques qui peuvent être installés demandent l’extraction de minéraux. Cela pose problème quant à l’impact environnemental.

Nous avons peu de recul sur les maisons bepos

Nous ne savons pas encore si ce type de maisons sera toujours aussi performant après dix ans ou vingt ans de fonctionnement. Produiront-elles autant d’énergie et seront-elles toujours aussi bien isolées ?

Le doute sur ces points reste entier et la crainte est de voir les matériaux se détériorer précocement. Cela risquerait d’entraîner une baisse de performance énergétique importante. L’inquiétude qui s’installe est de se retrouver avec des habitations qui finissent par consommer plus d’énergie qu’elles n’en produisent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.