Véranda bioclimatique : définition, avantages, installation et prix

Dans un monde dans lequel nous recherchons de plus en plus à limiter notre empreinte environnementale, la véranda bioclimatique est une solution supplémentaire pour répondre à notre quête d’une planète plus saine.

En effet, avec celle-ci, il est question de mettre la nature au service de notre confort et de notre bien-être tout en la préservant. Il s’agit, en quelque sorte, d’un échange de bons procédés.

La véranda bioclimatique présente de nombreux avantages aussi bien pour nous que pour notre belle planète.

Qu’est-ce qu’une véranda bioclimatique ?

En réalité, la désignation bioclimatique n’existe pas (ou pas encore). Effectivement, il n’y a pas de cahier des charges de la véranda bioclimatique. Cependant, cette construction peut être nommée comme telle du fait qu’elle respecte les principes essentiels du bioclimatisme. Par conséquent, grâce à son agencement, son exposition et les matériaux qu’elle utilise, la véranda bioclimatique est un produit qui s’adapte aux contraintes environnementales.

Pourquoi installer une véranda bioclimatique ?

Économiser de l’énergie

Une telle installation permet de réaliser jusqu’à 50 % d’économie d’énergie thermique. En effet, l’optimisation de son agencement permet de laisser entrer les rayons du soleil et de réchauffer l’ensemble de la maison. 

De plus, le double vitrage garantit une bonne isolation thermique. Ainsi, les déperditions de chaleur sont réduites.

Bénéficier d’un meilleur confort de vie

L »hiver, le vitrage laisse entrer le soleil dans la pièce et permet de créer un espace chaleureux tout au long de la journée. De plus, la lumière extérieure éclaire naturellement l’ensemble de l’espace.

L’été, lorsque les températures chutent durant la nuit, les grandes ouvertures permettent de faire rentrer la fraîcheur à l’intérieur. Ainsi, dès lors que les températures remontent, le double vitrage coupe la chaleur et les volets bloquent les rayons du soleil pour réguler la température.

La véranda bioclimatique, une solution hybride

La véranda bioclimatique nous fait bénéficier d’une pièce naturellement chauffée l’hiver, grâce au rayonnement du soleil. Ce qui est, d’ailleurs, très bon pour le moral à cette période de l’année. 

En revanche, l’été, ses grandes baies vitrées permettent de se sentir quasiment à l’extérieur et de profiter de l’air frais que nous offre Dame Nature. Toutefois, si les températures retombent légèrement, les ouvertures peuvent être refermées en un instant.

Comment installer une véranda bioclimatique ?

Le choix des matériaux

Le choix des matériaux pour la conception d’une véranda bioclimatique doit s’orienter sur des éléments naturels ou ayant subi peu d’étapes de transformation. Mais, ils doivent aussi être résistants et proposer de bonnes caractéristiques thermiques :

  • Le bois est un matériau naturel qui isole très bien. Néanmoins, il demande un entretien régulier afin d’éviter qu’il ne se détériore précocement ;
  • L’aluminium est, quant à lui, très résistant aux éléments extérieurs et aux intempéries. Toutefois, sa pose doit être bien réalisée afin d’éviter les ponts thermiques, notamment au niveau des joints entre le cadre des fenêtres et le double vitrage.

Adapter la construction de la véranda à la nature environnante

Afin d’optimiser au maximum les capacités d’une véranda bioclimatique, de nombreux critères environnementaux tels que la météo, l’altitude, la faune et la flore doivent être pris en compte. Par exemple, il est préférable d’installer la véranda sur la partie sud d’une maison afin de profiter de l’ensoleillement.

Aussi, il faut veiller à concevoir une galerie lumineuse qui ne vient pas détruire l’aspect de la nature environnante et qui se fond dans le paysage naturel. Pour ce faire, le choix des couleurs, des courbes de la structure et des matériaux doit être réfléchi au préalable.

Quel est le prix d’une véranda bioclimatique ?

Le prix d’une véranda bioclimatique est très variable et il dépend de nombreux critères :

  • la surface
  • les matériaux utilisés
  • le type de véranda
  • le terrassement
  • les options (volets électriques, triple vitrage ou toit végétalisé)
  • l’emplacement géographique de la maison (un prestataire parisien est souvent plus cher qu’en province)
  • une conception sur mesure ou un achat en kit

Toutes ces options sont responsables d’une variation tarifaire conséquente. Toutefois, le prix moyen pour une véranda bioclimatique avec la prestation de pose et sans le système de chauffage se situe entre 600 € et 1000 € par mètre carré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.