Maison à ossature bois : un principe de construction particulier

Parmi les constructions d’habitations en bois, la maison à ossature bois (MOB) est la plus répandue en France. En effet, elle présente de nombreux avantages : c’est une construction à la fois solide, saine, performante et vite réalisée. Par ailleurs, elle s’adapte à tous types de terrains et permet une liberté de conception que n’offre pas toujours une construction maçonnée. Mais connaissez-vous le principe de construction de la maison à ossature bois ? Dans cet article, nous allons détailler la mise en œuvre de ces architectures uniques, faites de matériaux naturels.

Sur quoi est posée une maison en bois ?

Une MOB (maison à ossature bois) est érigée sur une dalle, comme pour un ouvrage maçonné. La dalle, généralement en béton, est construite soit sur terre-plein, soit sur vide sanitaire.

Les murs périphériques sont posés sur une bande d’arase. Il s’agit d’une membrane d’étanchéité, comprise entre la semelle basse du bois et la maçonnerie, qui prévient les remontées capillaires d’humidité du sol.

La maison en bois est fixée sur la dalle à l’aide de tire-fonds, qui est un système d’ancrage au sol très robuste.

Comment est constitué le squelette d’une MOB ?

On peut dire que la technique du colombage est l’ancêtre de l’ossature bois. Ce procédé, que l’on appelle également “pans de bois”, et qui a fait ses preuves depuis des siècles, permet l’assemblage de poutres en bois à la verticale et à l’horizontale, en les reliant par des tenons et des mortaises.

Concrètement, des pièces en bois verticales de 12 à 15 cm de section, sont positionnées tous les 60 cm et des traverses horizontales sont fixées entre les poteaux. Afin d’assurer de la rigidité à la structure, des panneaux de contreventements dérivés du bois (OSB, panneaux de particules ou de contreplaqué) viennent compléter le tout, sur la face extérieure de la maison. En bas de l’ossature contreventée, est fixée une grille anti-rongeurs.

Pour le toit, vous pouvez opter pour une charpente traditionnelle, recouvertes de tuiles ou d’ardoises, en 2 ou 4 pentes. Si vous souhaitez un style plus moderne, un toit en bac acier ou un toit plat conviendront parfaitement.

Comment obtient-on l’étanchéité d’une construction en bois ?

Les systèmes constructifs à ossature bois doivent avoir des parois étanches à la vapeur d’eau. L’étanchéité se fait par le bas de la maison, grâce notamment à la bande d’arase. Mais aussi par le toit et les murs, où un film pare-vapeur doit être positionné. Ce film permet à l’isolant de respirer, grâce à sa perméabilité à l’air et à la régulation du passage de l’humidité. Il est fixé à l’intérieur du bâtiment, directement au contact de l’isolant, lui-même posé sur les panneaux de contreventement. Des tasseaux sont ensuite mis en place sur le film pare-vapeur, pour accueillir le revêtement intérieur.

Le principe de construction d’une maison à ossature bois lui permet-elle d’être bien isolée ?

La réponse est oui. Le bois, par lui-même, est un isolant naturel. Il conserve la chaleur en hiver, comme la fraîcheur en été. Il est toutefois nécessaire d’y ajouter des matériaux isolants en complément, afin de réduire au maximum les ponts thermiques.

Le plus souvent, la technique d’isolation pour un bâtiment en bois est l’ITR (Isolation Thermique Répartie). Il s’agit d’insérer un isolant (laine de verre, laine de roche, fibre de bois, paille ou autres) entre les chevrons verticaux constituant la structure de l’ouvrage. En plus d’assurer une parfaite isolation, cette technique présente l’avantage de ne pas prendre de place dans le logement.

Par ailleurs, l’installation d’un pare-pluie va assurer l’isolation extérieure de la toiture et des murs, en les protégeant des intempéries. Il joue le rôle d’une séparation physique. 

Quels revêtements sont indiqués pour la construction d’une maison à ossature bois ?

En fait, il s’agit essentiellement d’une affaire de goût et de budget, car de nombreux revêtements intérieurs et extérieurs sont compatibles avec une MOB.

En ce qui concerne le revêtement extérieur, vous pouvez opter pour un bardage bois, pour une habitation entièrement réalisée avec ce matériau naturel. Mais il existe aussi des bardages en PVC, en composite, en zinc. Et vous pouvez même choisir de crépir votre maison ou faire un parement en briques !

Pour le revêtement intérieur, vous pouvez installer des panneaux en OSB ou des plaques en plâtre que vous recouvrirez de papier peint, de peinture ou d’enduit. Et pour un look 100 % bois, pourquoi ne pas opter pour le lambris ?

Que vous fassiez de l’auto-construction ou que vous choisissiez de faire appel à un constructeur de maisons individuelles, il y a certaines règles à respecter pour ce type d’architecture. Le principe de construction d’une maison à ossature bois est unique, c’est ce qui fait toute sa force. Et pour ceux qui veulent en savoir plus, vous pourrez trouver des informations complémentaires sur les maisons à ossature bois, sur Ma Maison dans le Nord.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.