Quels matériaux pour l’éco-construction d’une maison ?

Décidément, les éco-conceptions et éco-constructions ont le vent en poupe ! Aujourd’hui, la maison écologique n’est plus l’apanage des fervents écologistes, car de plus en plus de constructeurs se perfectionnent dans ce secteur très prometteur. Outre de réelles possibilités d’économies d’énergie, l’éco-construction est vantée pour son avantage écologique pour la construction de bâtiments, mais aussi pour ses vertus pour la santé et le confort des occupants.

Par ailleurs, la pensée écologique véhiculée par les promoteurs de l’éco-conception a permis à certains matériaux longtemps oubliés de faire leur come-back dans l’industrie de la construction. Tour d’horizon sur ces matériaux traditionnels qui feront le bonheur de n’importe quel amateur de l’éco-construction.

Comment définir les matériaux d’éco-construction ?

Appelés tout simplement éco-matériaux, les matériaux utilisés pour la construction durable sont des produits destinés à la construction d’une maison écologique et durable. Respectant les critères du développement durable, un éco-matériau se définit habituellement comme un matériau qui offre des performances techniques et fonctionnelles en matière de qualité architecturale, de facilité d’entretien et surtout de durabilité.

Matériau écologique par excellence, l’éco-matériau contribue à la réduction de l’impact environnemental du bâtiment tout au long de son existence. Enfin, inoffensif pour la santé, il n’induit pas le gaspillage d’énergie, que ce soit pendant son extraction ou sa transformation, ou encore pendant tout son cycle de vie.

Bois, matériau de construction écologique et durable

Quels matériaux utiliser pour une maison durable et écologique ?

Le marché européen regorge de nouveau de nombreux éco-matériaux qui respectent les règles du développement durable et répondent aux exigences de sécurité d’utilisation et de recyclage en fin de vie.

Le bois

Le bois est incontestablement le matériau de construction le plus répandu après le béton. Cet engouement s’explique notamment par son caractère naturel, authentique et chaleureux. Mais au-delà de ces aspects purement esthétiques, il faut dire que le bois est également un matériau très résistant, qui respecte les critères du matériau recyclable et renouvelable. D’ailleurs, il s’agit d’un produit très performant en matière d’isolation thermique (plus d’articles à consulter ici) : 15 fois plus isolant que le béton, le bois est largement préféré pour la construction de l’ossature d’un bâtiment. De plus, il peut facilement cohabiter avec de nombreux autres matériaux écologiques comme le chanvre et la paille.

Le chanvre

Après le bois, le chanvre est LE matériau écologique par excellence : il pousse facilement dans toutes les régions, même sur les sols les plus pauvres. L’utilité du chanvre pour l’éco-construction est en fait simple : lorsqu’on le mélange à la chaux, il permet d’obtenir une sorte de béton que l’on peut utiliser sur des planches de coffrage. Outre le béton, le chanvre offre de multiples usages dans la construction écologique, que ce soit en tant qu’enduit ou d’isolation.

La paille

Peu utilisée dans le domaine du bâtiment en général, la paille gagnerait pourtant à être reconnue dans l’éco-construction. En effet, totalement biodégradable, elle n’entraîne aucune pollution, contrairement aux matériaux de construction habituels comme le béton et l’aluminium. Pour l’utiliser en éco-construction, l’idéal est de commencer par une ossature de bois que l’on remplit de bottes de paille, avant de finir par l’application d’un enduit à base de chaux. On obtient alors une performance thermique optimale, bien supérieure à celle obtenue à partir du mélange de parpaing et de laine de roche.

Charpente d'une maison en paille à ossature bois.

La terre crue

On n’y pense pas forcément mais la terre crue est un excellent matériau de par son aspect renouvelable, non polluant et surtout recyclable. D’ailleurs, l’avantage de la terre crue par rapport aux autres éco-matériaux est qu’elle est très accessible : vous pouvez facilement en trouver chez un fournisseur local de votre quartier.

L’ouate de cellulose

À la différence des autres éco-matériaux cités dans cet article, l’ouate de cellulose est obtenue à partir d’objets recyclés, comme les vieux papiers ou encore les bouts de papeterie. C’est ailleurs l’un des avantages, celui d’obtenir une performance thermique optimale qui se rapproche de celle des laines minérales.

Le liège

Le liège est un matériau isolant étonnant ! Si son utilisation dans la construction remonte à plusieurs siècles, ce n’est que récemment qu’il a trouvé une place importante dans le bâtiment, grâce à ses qualités écologiques exceptionnelles. Léger, hydrofuge et ininflammable, le liège résiste vaillamment contre l’attaque des insectes et des champignons. D’ailleurs, il s’agit d’un matériau à fort pouvoir isolant que ce soit en termes thermiques ou phoniques. Seul bémol, son prix élevé vous pousserait à préférer d’autres éco-matériaux pour la construction de votre maison durable.

La laine de mouton

Pour sa part, la laine de mouton, un matériau évidemment écologique, s’avère très performant surtout dans les régions humides. En effet, elle a la particularité de pouvoir absorber l’humidité et de la libérer sans se détériorer, ce qui n’est pas le cas des autres éco-matériaux. Enfin, on retrouve ici les caractéristiques des autres matériaux écologiques, puisque la laine de mouton est renouvelable, recyclable et abordable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.